Notre histoire

L’Église Évangélique Libre de Marseille est l’un des fruits du témoignage de l’Institut Biblique de Marseille. 

L’Institut Biblique fut créé en 1957 par l’Ecole Biblique de Beatenberg (Suisse) et le Professeur André Lamorte.  C’est ainsi que l’Ecole Biblique de Beatenberg décida d’acquérir un local et de placer une équipe de jeunes évangélistes à Marseille. Un local fut trouvé au centre-ville, à proximité de la Canebière, 24, Allées L. Gambetta. Ainsi commence l’aventure de notre Église en septembre 1957.

Le premier culte eut lieu le 7 février 1960. Le pasteur est Pierre Molinengo, la prédication porta sur le texte 1 Jean 1, 1 – 4.

En juillet 1960 eut lieu le premier baptême dans une calanque marseillaise.

Suite aux évènements en Algérie, plusieurs familles de « pieds-noirs » rejoignent le groupe de Gambetta : les Santaella, Caparros, Preher, Navaro, Martino….

En septembre 1969 les missionnaires Evelyne et Marcel Barbezat intègrent l’Église. Leur longue expérience sur le terrain au Tchad apporte un souffle particulier à la communauté. La convivialité, les groupes de maisons, d’aînés, de dames, les repas communautaires tournés vers les autres seront de leur initiative. Leur empreinte bienveillante est encore présente aujourd’hui.
En avril 1970 fut constituée l’association cultuelle 1905 « Eglise Evangélique » .

En 1978 le Conseil propose aux membres de demander l’admission de l’église au sein de l’Union des Eglises Evangéliques Libres. Les membres acceptent à l’unanimité. Le Synode de l’U.E.E.L du 30.04.79 se prononce en faveur de cette admission.

En 1979 il fut décidé de procéder à une transformation totale des locaux. Les travaux durèrent six mois. Le 16 mars 1980 l’Église célébrait son premier culte dans des locaux plus spacieux et plus agréables.

Le pasteur Jean Gardrat commence son ministère en 1987.
En 1993 le pasteur Raymond Chamard rejoint l’Église pour un ministère pastoral de 18 années.

En 2011 Benjamin Turrillo prend le poste pastoral.

A noter que Eglise a toujours reçu l’aide précieuse d’amis américains. Nous pensons aux : Underwood, Adams, Wilson, Cox, Carlson, Satterberg, Baker. 

UEEL http://www.ueel.org/

– Union :

L’UEEL c’est l’Union des Eglises Evangélique Libres et locales qui adhèrent à une confession de foi commune.

L’UEEL est membre de la Fédération Protestante de France, confédérée avec la Fédération des Eglises Evangéliques Baptistes de France et associée aux Eglises évangéliques libres dans le monde par l’intermédiaire de la fédération internationale des Eglises évangéliques Libres (IFFEC).

– Eglises : Nous ne prétendons nullement être la seule Eglise ! Chrétiens, nous sommes proches et solidaires de tous ceux croient en Jésus-Christ, Fils de Dieu, Sauveur et Seigneur.

– Evangéliques : Les évangéliques sont une des familles du protestantisme. Attachés à la Bible comme l’expression unique et infaillible de la révélation de Dieu et à la conviction que l’Eglise doit être le rassemblement de ceux qui professent personnellement leur foi en Jésus-Christ (Eglises de « professants »).

– Libres : A l’origine, ce terme désignait la séparation avec l’Etat à laquelle était attachée l’UEEL dès sa naissance (en 1849). Aujourd’hui en France, toutes les Eglises sont « libres » mais nous avons gardé ce titre pour exprimer notre liberté sur les questions secondaires pour mieux nous édifier sur l’essentiel.

Dieu, après avoir parlé au peuple d’Israël par ses prophètes, s’est révélé parfaitement en son Fils Jésus-Christ. La Bible est l’expression infaillible de cette révélation. Fondés sur cette Ecriture sainte, en communion avec l’Eglise universelle et en particulier avec les Eglises de la Réforme, nous déclarons notre foi en ces termes :

Nous croyons en Dieu, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, un seul Dieu béni éternellement. Il a créé le ciel et la terre, les choses visibles et invisibles, il a fait l’homme à son image. L’homme s’est révolté contre son Dieu, encourant ainsi sa colère. Dès lors, captive du mensonge, incapable de servir son créateur, l’humanité est livrée à la perdition. Mais Dieu dans sa miséricorde, ne l’a pas abandonnée à la mort, il a envoyé son Fils dans le monde.

Nous croyons en Jésus-Christ, né de la vierge Marie, vrai Dieu et vrai homme, médiateur d’une alliance nouvelle par laquelle la vérité et la vie sont offertes aux hommes. Il a donné sa vie en sacrifice, une fois pour toutes, sur la croix. Livré pour nos fautes, il est ressuscité pour notre justification. Il est les prémices de notre propre résurrection. Elevé à la droite du Père, il est l’unique voie du salut.

Nous croyons en l’Esprit-Saint qui communique la vérité et la vie du Fils à ceux que le Père appelle dans sa miséricorde et sauve par grâce. Unis par l’Esprit au Christ ressuscité, nous devenons enfants de Dieu par la nouvelle naissance. Justifiés gratuitement par le moyen de la foi en Jésus-Christ, nous sommes en paix avec Dieu.

L’Eglise est formée de tous ceux que le Christ a réconciliés avec Dieu. Habitée par l’Esprit, elle est le temple de Dieu édifié par le Christ. Elle est visible localement dans des communautés qui, nous le croyons, doivent rassembler ceux qui professent leur foi en Jésus Christ. Après avoir répondu personnellement à l’appel de Dieu, ils s’appliquent à le servir ensemble, conduits par l’Esprit du Christ, et soumis à sa Parole.

L’amour de Dieu étant la source et le fondement de notre salut, nous voulons aimer nos frères et sœurs en Christ et proclamer l’Evangile sans lequel il n’y a pas de salut. Nous voulons aussi, aimer notre prochain en travaillant pour la paix et la justice, jusqu’à la venue de notre Seigneur Jésus-Christ. Car il reviendra pour juger toute créature et établir son règne. Nous attendons selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre où la justice habitera. Telle est notre espérance.