Dans l’église selon Paul… (Rm 12, 3-11)

Prédication du 10 février 2019, journée de l’Union !

Rm 12, 3-11.
3Au nom de la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun d’entre vous : n’ayez pas de prétentions au-delà de ce qui est raisonnable, soyez assez raisonnables pour n’être pas prétentieux, chacun selon la mesure de foi que Dieu lui a donnée en partage.

4En effet, comme nous avons plusieurs membres en un seul corps et que ces membres n’ont pas tous la même fonction,
5ainsi, à plusieurs, nous sommes un seul corps en Christ, étant tous membres les uns des autres, chacun pour sa part.

6Et nous avons des dons qui diffèrent selon la grâce qui nous a été accordée. Est-ce le don de prophétie ? Qu’on l’exerce en accord avec la foi. 7L’un a-t-il le don du service ? Qu’il serve. L’autre celui d’enseigner ? Qu’il enseigne.
8Tel autre celui d’exhorter ? Qu’il exhorte. Que celui qui donne le fasse sans calcul, celui qui préside, avec zèle, celui qui exerce la miséricorde, avec joie.

9Que l’amour soit sincère. Fuyez le mal avec horreur, attachez-vous au bien. 10Que l’amour fraternel vous lie d’une mutuelle affection ; rivalisez d’estime réciproque. 11D’un zèle sans nonchalance, fervents par l’Esprit, servez le Seigneur.

Être une Union d’Églises qui veut suivre Jésus, et accomplir la mission confiée par notre Seigneur. C’est beau n’est-ce pas !
Alors cela devrait inspirer notre Eglise, pas question d’être spectateur !
Nous sommes appelés à tendre vers une église « saine et missionnaire ». Mais où sont les modèles ?

Et si on prenait l’Église selon Paul ?
Un peu d’ambition voyons, ayons un peu d’ambition, et osons nous inspirer des paroles de Paul l’apôtre, afin de vivre l’église selon les « critères » ou idées bibliques !
Je vous invite à découvrir ou redécouvrir l’Église selon l’apôtre Paul.
Ouvrons la porte, et regardons ce qui s’y passe.

Que se passe-t-il dans l’Église selon l’apôtre ?
Dans l’Église selon Paul tout commence par la grâce, la faveur de Dieu, en Jésus nous sommes réconciliés avec Dieu, cela ne vient pas de nous mais de Dieu, c’est une faveur, un cadeau

Or en parlant de grâce Paul l’évoque jusque dans la fonction donnée. La grâce pour Paul est aussi celle d’être apôtre du Christ, témoin vivant du Seigneur vivant. Cette fonction ne vient pas de Paul mais de Dieu. C’est un cadeau.
Paul sera plein de gratitude envers Dieu ! Dans l’église selon Paul les membres reçoivent les cadeaux de Dieu et expriment leur gratitude à Dieu, car avec LUI tout est grâce, tout est don !

Dans l’Église selon Paul, la norme de la foi c’est Jésus. Il est celui qui rétablit le lien entre Dieu et les hommes, par sa venue et sa vie donnée. Alors dans l’Église selon Paul, nous sommes en Christ, c’est à dire fondés sur LUI, liés les uns aux autres par LUI.
A tel point que dans l’Église selon Paul, nous faisons corps, chacun de nous est membre du corps, reliés les uns aux autres par la foi en Jésus.

Pourquoi cette image du corps est -elle si importante ?
Parce que la relation les uns aux autres est abîmée, le mal gauchit les relations humaines, cela s’exprime par la prétention, la promotion de soi ! Au fond de nous un petit tyran inconscient sommeille, un tyran qui pousse l’homme à vouloir être au dessus, le premier, le meilleur !

Dans l’église selon Paul, il n’est pas question de cette mentalité là, chacun est complémentaire, comme les membres d’un corps sont complémentaires les uns aux autres.
Pour cela, Dieu veille à l’équilibre de cette complémentarité. Dans l’église selon Paul, Dieu donne des cadeaux appelés dons, dons pour le service les uns des autres.
Personne ne capitalise tous les dons, mais chacun est doté et reconnu selon son don : don de parole, ou don d’actions, mais tous dons de service…
De fait, dans l’église selon Paul, chacun trouve sa place, chacun est essentiel à l’autre par le don reçu !

Dans cette église, il existe un principe qui gouverne, un principe guide : l’amour, qui se veut à la fois sincère et fraternel.
– Sincère : (- littéralement sans masque -), on pourrait dire un amour qui ne se cache pas, visible en paroles et en actes !
– Puis fraternel : un amour dont l’inspiration est la famille. Dans l’église selon Paul, les membres sont une famille.
Précisons : tous les membres ont conscience d’une origine commune, celle de Dieu, celui qui donne la vie. Par LUI, en Christ, nous sommes tous enfants du Père, comme nous l’avons dit dans les 5 minutes enfants, frères et sœurs de Jésus, frères et sœurs les uns pour les autres.

Dans l’église selon Paul, on s’enthousiasme, le zèle est là. Jean Pierre Civelli dirait nous sommes déterminés pour le Christ, il suffit parfois de quelques membres, déterminés et zélés, et tout peut repartir dans une église…

Cette Église selon Paul est-elle parfaite, et idéale ?
Non, dans l’église selon Paul, le mal peut être présent. Paul ne nie pas le mal jusque dans l’église, mais les membres sont appelés à fuir le mal.

Je me demandais.
Oui, les membres fuient le mal pour vivre autre chose, une autre manière d’être, une autre culture, à la lecture de ce texte je comprends que c’est : vivre l’évangile !
Oui dans l’église selon Paul, les membres sont invités à vivre l’évangile !

– Vivre l’évangile – c’est comprendre que tout commence et tout est grâce, faveur de Dieu, tout est cadeau !
– Vivre l’évangile – c’est comprendre que Jésus est la norme de vie, et cela se traduit dans ce désir de vouloir vivre le lien les uns aux autres, comme Jésus l’a tant désiré.
– Vivre l’évangile – c’est être zélé pour LE servir : parce que dans ce service, personne n’est écrasé, ou opprimé, mais chacun est à sa place, sa juste place, doté, et équipé pour accomplir son ministère, un ministère reconnu dans l’église, un ministère complémentaire et une bénédiction pour les autres.

Chers tous,
en méditant ce texte je me suis dit, que les membres de l’église de Rome avaient certainement besoin d’entendre ces paroles de Paul. Je le dis à nouveau, l’Église de Rome n’était certainement pas une église idéale… Ils avaient donc besoin d’entendre ces paroles.

Et qu’en est-il pour nous ? Je crois qu’il en est de même pour tous.
Voulons-nous vivre l’église selon Paul ?
– Oui ?   – Non ?   – Je m’abstiens ?
Si nous osons cela, ALORS chacun découvrira que l’église est un lieu unique, voire un cadeau de Dieu pour tous.

En fait c’est le rêve de notre Union : vivre l’Église comme un cadeau de Dieu pour ses membres, mais aussi pour les quartiers, pour les amis, pour le monde !

  • Rejoindrons-nous ce rêve, ce mouvement de l’esprit ?
  • Découvrirons-nous les dons de chacun ?
  • Viendrons-nous nous investir dans ces lieux et servir avec zèle, oui avec zèle, parce qu’il n’est rien de plus beau que l’évangile du Christ.

C’est ma prière pour chacun de nous !
Amen.